Variations

Je me miroir, me cocasse du temps qui valse. Sur les sillons infinis qui vague ma peau, je turbulence hors du temps. Plus

D’heure

      De minute

           De seconde.

Je navire onirique sur le bleu des consonnes, me récif encore au chant des voyelles. Et dans ce voyage atemporel, les mots m’éclairent,

            Iridescence

      Incandescence

Réminiscence.

Mon horloge chavire et je tourbillon sur l’onde. Bercée par le ressac incertain, sur les creux et les crêtes du temps, 

Je sensation

      Je variation

           J’inspiration.

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.